Qu’est-ce que le taux de délivrabilité ?

contacter le monde via emailL’email est devenu au fil du temps un outil indissociable de la vie de tous les jours. Que ce soit professionnellement ou personnellement, il s’avère un instrument efficace. Le web marketing a bien compris l’importance de cet outil, d’où l’avènement de l’email marketing. Parmi les outils utilisés pour juger l’efficacité des autorépondeurs, on recourt généralement au taux de délivrabilité.

Le taux de délivrabilité : explication

Par définition, le taux de délivrabilité est l’indice de mails réellement reçu dans les boites mails des destinataires. C’est le résultat du rapport entre le nombre de mails délivrés sur le nombre de mails envoyés. Dans l’absolu, le taux devrait être à 100% ou en d’autres termes, que la totalité des emails envoyés arrive bel et bien dans la boite de réception. Le cas des spams est exclu de ce calcul. Sans quoi, vos efforts et vos investissements sont vains.

Pour qu’un mail arrive bien à destination, il lui faut franchir deux barrières. D’abord il faut que le mail en question soit autorisé par le serveur de l’ISP ou Internet Service Provider du destinataire. Cette première étape franchie, le mail a encore à passer la barrière de l’inbox.

D’une manière générale, le taux de délivrabilité mesure la remise du mail au niveau de l’ISP. Il est beaucoup plus compliqué pour les routeurs de garantir que le mail objet arrivera dans la boite de réception ou dans les spams (courriers indésirables).

Quel autorépondeur a le meilleur taux de délivrabilité ?

Les principaux logiciels d’autorépondeur comme Get response, Aweber ou encore SG-Autorépondeur affichent des taux de délivrabilité élevés. Pour cause, ils jouissent d’une bonne réputation qui permettent aux emails générés de franchir les différentes barrières.

Toutefois, le maintien du taux de délivrabilité est un effort constant. Pour cela, il est recommandé de corriger les erreurs à chaque envoi. De cette manière, vous réduisez votre taux de ‘hard bounces’ (taux de ‘rebond total’). L’idéal est d’avoir une adresse IP dédiée aux envois. Cela vous permet d’attirer la confiance des différents serveurs et de pérenniser vos prochaines campagnes.

Un indicateur complémentaire : le taux d’ouverture

A côté du taux de délivrabilité, il faut aussi prendre en compte le taux d’ouverture qui permet une meilleure appréciation de l’efficacité de sa campagne. Plus précisément, il s’agit du nombre de mails ouverts divisé par le nombre de mails délivrés. Ce taux permet de vérifier si le mail a été bien ouvert par le destinataire.

Afin d’optimiser votre taux de délivrabilité, voici quelques conseils qui pourront vous aider à construire votre réputation auprès des différents serveurs.

  • La collecte d’adresses mails : on a tous au moins une fois été victime de la réception d’un mail dont le destinataire nous est inconnu ou qu’on n’a pas souhaité recevoir de mail. Soyez sûrs que durant la collecte d’adresses, vous avez l’autorisation du titulaire du compte ou que vous ne créerez pas une mauvaise surprise lorsqu’il recevra votre mail.
  • La fréquence d’envoi : certaines personnes n’ont pas de problèmes à recevoir plusieurs mails d’un même expéditeur tous les jours. D’autres par contre préféreraient juste un rappel mensuel. Le comportement du destinataire est déterminant pour les prochaines campagnes emails. De temps à autre, prenez le temps de vérifier si votre mode opératoire leur convient, au risque d’être renvoyé à la case spam ou d’être victime d’une désinscription.

Etre conscient de l’importance du taux de délivrabilité du service d’autorépondeur que vous avez choisi est donc primordial, ainsi que de connaître son taux d’ouverture pour une activité lucrative sur Internet. Sans aucun conteste, AWeber, Get Response et SG-Autorépondeur offre, dans cet ordre, une bonne garantie de taux de délivrabilité pour vos campagnes d’emails.

Un petit Like ? :-)